Dernières nouvelles

Une semaine au pied des temples d’Angkor.

On commence notre séjour sur les chapeaux de roues : la première nuit, dès 3h du mat, heure locale (6h de décalage avec la France), Mathilde commence à vomir. La longue baignade dans la piscine de l’hôtel de transit à Bangkok coûte chère!

Elle est « vomissante » toute la journée. Heureusement, papy Guy est de bon conseil ! Une navette gratuite nous emmène de l’aéroport international de Bangkok BBK à celui DMG en périphérie pour les vols inter-Asie. Troisième avion en deux jours et nous voilà au nord du Cambodge à Siem Riep à 16h30. Passage frontière, visas (pas la peine comme moi de faire des e-visas, sur place c’est facile, rapide, moins cher) et on retrouve le tuk-tuk de l’hôtel.

La guesthouse est charmante, le personnel adorable, tous sourires !

On s’installe, on dîne sur place et dodo. Enfin c’est vite dit : vers 22h, Mathilde fiévreuse, délire ; elle fait souvent ça quand elle a de la fièvre mais c’est flippant! Je ne dors pas beaucoup non plus car un immense doute m’assaille concernant les visas Thaillandais : va-t-on pouvoir repasser en Thaïlande ? Et pour combien de temps? J’étais partie sûre de l’itinéraire mais des infos différentes sont notées sur le Routard… Heureusement de supers communautés de voyageurs s’entraident sur le net! Trois posts sur facebook et 24h plus tard on est rassurés!

Le mercredi 04 décembre au matin, j’ai RDV à l’école Française de Siem Riep pour trois séances de contes. Du cm2 à la maternelle ! Drôlerie de conter des histoires de Noël sous des ventilateurs!

Mathilde va mieux. La fièvre baisse, elle a déjeuné. Après une après-midi reposante, on va assister à spectacle de l’école de cirque Phare. L’école forme des artistes complets et lutte contre l’exclusion des défavorisés par l’art. Le Show est excellent, la troupe part deux fois par an en Europe en tournée.

Jeudi et vendredi, on retrouve Samouth, un jeune guide francophone pour la découverte des temples. Le premier jour on fait le dit « petit circuit », le deuxième, le dit « grand circuit ». Pour les noms et les histoires (complexes), je vous laisse lire les sites et guides à ce sujet !!! On passe deux jours supers. Il faut chaud mais pas trop, on est souvent à l’ombre des immenses arbres. Les temples sont grandioses, surtout ceux oubliés et colonisés par les fromagers (c’est le nom des arbres, pas des fabricants de camemberts ! LOL).


Notre guide est très zen, à notre rythme : ralenti, Mathilde est encore patraque. Il a beaucoup de vocabulaire (genre « les feuilles jonchent le sol » « les pignons du moteur » !), et sur tous les sujets! On pose plein de questions sur la vie au Cambodge : mariage, mécanique, politique,santé, école… Et cerise sur le gâteau, je découvre qu’il est conteur!!! Il m’a raconté 3 histoires !

Sur la route du grand circuit, on s’arrête au musée des mines. C’est une initiative privée initiée par Aki Ra. Enfant volé par les khmers rouges, il s’est retrouvé soldat à 10 ans. Après avoir beaucoup posé de mines, il a consacré sa vie à les éliminer et à s’occuper des enfants victimes et orphelins. Le musée-école-orphelinat est très intéressant et émouvant (audio guide en français trop bien!). Mathilde fait un don qui sera sûrement mieux utilisé que celui fait à Handicap International : l’année dernière, Mathilde a envoyé 10€, et en retour, elle a reçu une lettre-colis avec bloc-notes, t-shirt, crayons… il y en avait pour au moins 20€ !! ?? Plus jamais…

Le soir, on dîne dans la rue, en face de la guest house. Tous les soirs, à 18h, l’équipe -cuisine arrive avec une remorque et devant un garage installe un resto. On y a mangé tous les soirs et testé tous les plats pour moins de 10 dollars ! Un régal ! ( tout est en $ ici!).

Vendredi, Mathilde va bien mieux, on déambule en ville. En soirée, autour du vieux marché, la circulation est coupée et prennent place animations bling-bling et foraines. Coloré, mais pas trop notre truc…

Samedi, je me lève à 4h45. Objectif : lever du soleil à Angkor Wat. Xavier et Mathilde restent au lit. L’air est frais, la nuit noire, les tuk-tuk nombreux, les chinois encore plus! Je ne suis pas la seule à m’être levée tôt !

J’arrive à happer 10 min de solitude au crépuscule (un exploit !), c’est magique. Pas de lever de soleil cette fois, trop de nuages, mais j’apprécie d’arpenter à nouveau Angkor Wat à petits pas.

Retour à 8h30 à la GH. Sur le chemin, j’ai vu un camping-car et je sais à quelle famille voyageuse il appartient ! Je leur envoie un petit mot. Matinée école et en début d’après-midi, on va déjeuner. Le hasard nous mène dans un resto, où on rencontre une autre famille du 74 en voyage. On passe une belle après-midi ! Mathilde, Anais et Juliette testent le massage-pieds-poisson!

Le soir, j’ai proposé qu’on se retrouve à l’alliance française : je sais qu’il y a un apéro musette avec une accordéoniste de Lille. Débarquent aussi la famille en camping-car contactée le matin, les BAAM, accompagnée des Plem Mobile en route depuis 3 ans. Les voyageurs remplissent la salle de l’alliance française! C’est une soirée bien riche!

Le lendemain, lever prévu à 6h : départ pour Battambang.

 

Charade de Mathilde.

Mon premier est le petit d’une bête sacrée en Inde.

Mon deuxième est la troisième note de musique. 

Mon troisième est un déterminant possessif, il est suivi d’un nom commun. 

Mon quatrième est le verbe mentir à la première personne du singulier au présent.

Mon tout est très désagréable mais fait partie  du voyage :).

 

quelques chiffres et infos

GH : Bou Savy guest house. 20€ petit dej compris et transfert aéroport. chambre familiale. Note Pouratlefaire : 7/10

Bière : entre 0,75 et 1$ (c’était 6€ en Finlande !!)

Tuk tuk AR ville/Angkor wat à 5h du mat : 8$

Tuk tuk course en ville : 2$

Guide + tuk tuk de 8h à 17h – 2 j – 150$ contact : samouthnorm888(AROBASE)gmail.com

Mine museum: 5$ /adults

Hip hip hip Pourat 2 !!

Et voilà ! C’est reparti ! Et sous la pluie, s’il vous plaît !!

On a bouclé nos valises et sacs (17kg pour Xavier, 7 kg pour Mathilde, 12kg pour moi) non sans mal et sans compter les aller-retours!

On a réglé les derniers détails techniques et administratifs : mises à jour de l’informatique (liseuses, Mac, iPod, disques durs…), dernier vaccin (typhoïde), constitution de la trousse à pharmacie, couture (merci Huguette qui nous a confectionné des poches secrètes dans nos pantalons !), traitement anti-moustiques des sacs à viande et chemises manches longues, impression de papiers importants (visas, reservations), vidange du Camion, changement de banque et annulation de nos CB, traitement du courrier et le gros morceau : assurances ! C’est un chapitre à part entière… Après des mois de prise de renseignements, d’hésitation, d’échanges, après 3 devis et de nombreux appels, nous avons décidé de souscrire à Chapka pour 7 mois. L’assurance specialiste des voyages garantie la prise en charge à 0€ (ils remboursent les frais sans démarche auprès de la Sécu), prend en charge le rapatriement anticipé, le vol de bagages etc… On part sereins et on croise les doigts pour ne pas avoir à faire à eux malgré leur disponibilité.

On a passé 2 semaines à courir un peu partout, à faire le plein de copains, de famille et à se régaler de bons petits plats façon Pourat! Merci à tous pour votre accueil !

On est contents de démarrer cette nouvelle aventure. Contents aussi de retrouver le rythme du voyage. Incroyable comme, en 15j, on a été happés par le speed du quotidien !

Départ de Lyon, Charlotte nous emmène.

Première destination : Siem Riep au Cambodge pour découvrir les Temples d’Angkor via Bangkok ! (D’ailleurs on est bien arrivés !!)

Y’a plus qu’à PROFITER!

Charade de Mathilde :

Mon premier est un jeu qui tient dans la main et qui a 6 faces.

Mon deuxième peut être en tube, en bâton, liquide ou solide. Je m’en sers à l’école.

Mon troisième est la première lettre de l’alphabet.

Mon quatrième est un pronom personnel à la première personne du singulier.

Mon tout est la première fois pour moi!

Douce France, le pays de mon enfance….

On grimpe, grimpe jusqu’à Thollon-les-mémises, au dessus d’Evian, en Haute-Savoie. 1000m. La neige n’est pas loin. Gwenaelle, Jean-Luc et Chloé nous accueillent comme des princes avec méga raclette traditionnelle, croziflette et bonne humeur!! On ne s’est croisés que quelques heures au sommet d’un col en Norvège et pourtant on a l’impression de se connaître depuis longtemps ! Magie…

Jean-Luc offre une séance gommage aux phares du Camion. Incroyable, on y voit comme en plein jour !! C’est peut être pour ça qu’on n’a pas vu les moose en Finlande !

Les jours qui suivent sont consacrés à la famille : sur Ferney Voltaire, Chambéry, Grenoble. On fait aussi nos dernières emplettes.

Mi-novembre. L’arrivée chez nos parents est saluée par la neige. On est obligés de chaîner pour rouler! Comme beaucoup de Drômois, on tronçonne les arbres, les branches cassées par la neige. Dans notre camion, nous sommes les seuls à avoir à la fois de l’électricité, du chauffage et de l’eau!! Xavier part en renfort des équipes enedis à pied d’œuvre. 

C’est beau quand même !

On apprécie les retrouvailles, les repas en petits comités avec les amis, les bons petits plats, préparés avec amour rien que pour nous. Mathilde a dressé à sa grand-mère une liste de desserts impressionnante!! Elle fait le plein de copines et ne veut plus entendre parler de son lit dans le Camion !

On s’envole pour Bangkok le 1er décembre. 

On a adoré ces 5 mois en Camion. On a pris soin les uns des autres, on a composé, on a rit, joué, rêvé, rouspété parfois (ils diront « enfin, surtout toi, maman ! »). On a beaucoup échangé, dit nos ressentis, on s’est écoutés. On a appris la lenteur, le bonheur simple de prendre son temps, on a savouré le luxe de ne pas avoir de contraintes, d’être fainéants, pas pressés. On a découvert la chance de pouvoir vivre au jour le jour juste en écoutant nos envies, nos besoins. Chaque jour, on a profité, en mesurant notre chance. J’ai beaucoup pensé à ceux qui m’ont aidée à réaliser ce rêve. 

En arrivant, on s’est dit quand même qu’on n’avait pas vu le temps passer, qu’on avait l’impression d’être partis la veille, voire même pas partis…. On n’a pas dû s’échapper assez longtemps….?????

:))

PS : il y a eu une petite manip ratée sur le blog. L’article ‘Bilan’ n’existe pas. Mais merci pour vos petits mots d’alerte ! Vous êtes top réactifs !