Laos – 15 janvier 2020 – 08 février 2020

Slow lao life !

Visas pour 28 jours en poche, on grimpe dans le bus/taxi pour la ville frontalière de Huaixay. Dans le camion, 6 jeunes entre 21 et 25 ans. La jeunesse voyage ! Avec des petits sacs, le sourire et des étoiles dans les yeux.

La guest house à Huaixay est simple, avec une jolie terrasse sur le Mékong pour 9€.

Le lendemain, départ pour la croisière sur le Mékong. Deux jours de navigation au rythme du fleuve. On a choisi un bateau « de luxe », avec tables, banquettes, repas (délicieux!) à midi et visites sur la route : villages, grottes. Les huit autres passagers sont français, allemands, australiens et anglais. On pratique l’anglais pendant deux jours!

On fait aussi assidûment l’école, on lit, on profite du paysage et du temps beau mais frais. Xavier a quelquefois l’occasion de prendre la barre, Mathilde épate le guide avec ses tours de magie.

On se régale ! C’est un temps calme et suspendu dans des paysages magnifiques. Il y a peu de pollution plastique. On fait une halte d’une nuit à Pakbeng, village perché au dessus du fleuve. Tous les bateaux s’arrêtent ici. On voit déferler des dizaines de touristes entassés comme des sardines dans les slow-boat publics. On ne regrette pas notre choix « de boat de luxe »!!

Luang Prabang.

Entourée par le Mékong, la vieille ville est toute jolie, toute fleurie et assez paisible. Tout se fait à pied, et durant sept jours, on découvre les guesthouse, échoppes, cafés, boulangeries (restes du protectorat français. Xavier et Mathilde ont un challenge : trouver la boulangerie qui fait la meilleure tarte au citron !), jus de fruits frais, salons de massage (foot-massage, le pied!!!), temples et couchers de soleil, mais aussi la piscine municipale (gelée !), le musée des ethnies, les ponts en bambou, le village des tisserands, l’offrande des moines à 5h du matin (horribles chinois incapables de respecter les us et coutumes locales, du coup ce moment de prière et partage devient une foire touristique risible et triste ; par chance, en toute discrétion, on a eu dans une ruelle un instant de prière privilégié), les marchés de fruits et légumes et le gros et touristique night-market. Et le coucher de soleil sur le Mékong!

Notre guesthouse est bien placée, assez calme (malgré un rat qui a élu domicile dans le plafond de notre chambre et qui fait la zumba toute la nuit…!) et a une cuisine !!! C’est la fête : on cuisine des petits légumes et pâtes sans sucre et autres sauces rajoutées, des crêpes, un délice !

Luang Prabang, c’est aussi, un beau RDV avec l’institut français. Le premier soir de notre arrivée, un stand-up du magicien Le Joker Dandy est organisé dans le jardin de l’institut. Super ambiance, Mathilde est aux anges entre enfants francophones de son âge et tours de magie! Plus tard, en aparté, Andy lui transmet 2/3 trucs.

Le mercredi, je conte dans la vieille bâtisse de l’institut, celle-la même qui a vu grandir Pierre Desproges. 40 personnes au Rdv et mes histoires sont bien joyeuses!

Luang Prabang, c’est encore, une aventure médicale. Malgré toutes nos précautions, Mathilde se fait griffer par un chat. Cela saigne, on ne prend pas de risque, on enclenche les rappels pour la rage. La clinique Phakan’s est toute petite mais très pro. On tombe sur une radiologue qui parle français et a étudié trois ans entre Montélimar et Lyon! On est une nouvelle fois contents d’avoir souscrit à Chapka. Mathilde est très courageuse et encaisse les vaccins.

Luang Prabang, c’est enfin, la rencontre avec une famille française : Pascale, Sébastien, Jeanne (12 ans), Basile (16 ans) et leur grand-mère Frédérique. Sur les routes pendant un an aussi, ils ont déjà habité plusieurs années en Asie (Yémen, Birmanie, Chine). Sébastien intervient aussi à l’institut français pour former des profs de français. Après dîners, apéros, pancakes, ratatouille et copa de France (merci Frédérique !), on part le vendredi faire un treck avec eux à travers la campagne laotienne jusqu’aux cascades de Tad Sae. C’est une très très belle journée tous ensemble! La terre est très brune, presque rouge. Les champs et rizières sont secs et jaunes. Les bananiers et latex nous font de l’ombre sur le chemin. Le premier point d’eau est une carte postale. Les enfants se baignent, jouent, frémissent : l’eau est fraîche ! Plus bas, les cascades sont très belles mais saturées de chinois. Le parc de protection des ours nous permet de découvrir ces espèces en danger. Sur la route du retour, une bonne glace au lait de buffle et un massage des pieds sont bien mérités après nos 14km!!! Dernière soirée avec les copains. Rdv est pris pour un we à Orpierre (26) !!

Voir ci dessous la vidéo du traversé de rivière.

Samedi 25 janvier. On prend un vol intérieur (Laoairline, super service et quelques trous d’air!) pour descendre à Paksé dans le sud. Certes, on ne fera pas Vian Vieng, ni Vientiane, ni la fameuse boucle de Takkek… Mais tout est question de choix : on n’a pas envie de se taper trois jours de bus défoncés sur routes pourries et on veut prendre le temps au plateau de Bolavens et aux 4000 îles.

À Pakse, l’hôtel a une super piscine (enfin a bonne température !!) avec cette fois un vrai toboggan ! On se marre! On assiste à un débriefing sympa sur la plateau des bolavens et on loue un scooter 125. A la mode lao : tous les 3 dessus ! Xavier est un pilote !

Plateau des Bolavens. C’est une région de collines avec une alternance de rizières (sèches), de champs de manioc, de plantations de café et bananiers. Le bétail se balade librement, veaux, vaches, cochons, chèvres et chiens courent partout. Les maisons en bois sont sur pilotis (pour se protéger des animaux et insectes), toits de chaume et cloisons en planches ou bambou tressé. La terre est rouge. Certains villages sont très beaux et assez entretenus, d’autres c’est misère…

On visite et dort dans une ferme qui possède une grande plantation de fruits de la passion.

Le lendemain c’est fête au village. L’employé de la ferme nous invite et est fier de nous présenter à ses amis. Cela apporte chance et estime d’être accompagné par des étrangers et en plus par un enfant ! On se prête avec plaisir au jeu! Et heureusement qu’on a la descente de bière moins rapide qu’eux!!! On s’éclipse en début d’après-midi et on arrive dans le village de Tad Lo, à 1h30 au nord de Paksé.

On flash sur un petit coin paradisiaque : quelques huttes et cabanes plantées par Loïc, un français, sur une petite île à 2km du village. On n’a pas de hutte la première nuit, on dort alors au village (pour 4€, notre record, mais les matelas sont des planches de bois. Heureusement, dès le lendemain c’est bon!!! On bloque deux nuits directement tellement on se sent bien. Puis 3, 4, 5, 6 et 7!!! On ne part plus!!! Matelas confortables, oreillers moelleux, tranquillité absolue, bonne ambiance, belles rencontres (entre autre avec Colette et Bernard, jeunes retraités en vadrouille en camping-car depuis 3 ans!), bon repas et alentours à visiter très agréables. On récupère de nos nuits courtes et inconfortables : on dort 10h/nuit! Un luxe en Asie!

Sur place, une famille baroudeuse est installée pour plusieurs semaines. Mathilde, Zoé (12 ans) et Maël (9 ans) s’en donnent à cœur joie.

Balades, cascades, plantations de cafés, découverte de villages, lecture, farniente, cours d’anglais et de lao, école, baignade, tarot, cuisine… On n’arrive plus à partir !!!!

vidéo jeux colin maillard au village ci dessous.

Mais tout a une fin. Le dimanche, on rentre sur Paksé régénérés ! On retrouve la super piscine /toboggan et la wifi pour faire nos e-visas vietnam.

Lundi 03 février. Bus pour l’île de Don Khone. On n’a pas fait nos e-visas pour le Vietnam : une amie, Caroline nous a alerté : cette semaine le pays a fermé ecoles et bureaux à cause du virus. On réfléchit à un plan B.

Les 4000 îles. Beaux paysages, balade en vélo, dauphins, couchers de soleil magnifiques et cuisine française. On rencontre une famille en voyage aussi (Arnaud, Carole, Axel (10 ans) et Elsa (8 ans)) qui nous donne de bons conseils.

  

On ne traîne pas trop : les connexions wifi sont mauvaises et on veut préparer la suite du voyage. On revient sur Paksé à l’hôtel-piscine-toboggan avec Arnaud et sa famille. Les enfants jouent, font l’école tandis que nous papotons et prenons nos billets pour les Philippines (envie de plages, et océan!) et même ceux pour Singapour et ensuite l’Australie !

Au moment où se publient ces lignes, nous sommes bien arrivés à Cébu, île au sud-est de Manille après un transit à Bangkok. Prochain épisode!

 

Charade de Mathilde

Mon premier est un pronom personnel à la première personne du pluriel.

Mon deuxième est la petit de la vache.

(espace)

Mon troisième est la première lettre de l’alphabet.

Mon quatrième est à l’intérieur du pain.

Mon tout sont supers gentils.

Infos pratiques

  • Croisière Mékong Smile. info@mekongsmilecruise.com
  • GH à Houaixay :  manilath guesthouse 5/10
  • GH à Pakbeng . J’ai pas noté y en a partout. On était un peu excentrés… 5/10
  • GH à Luang Prabang : Sengphet Guest house. 6/10
  • Trekking : jewel travel (cher mais beau trek)
  • Tuk-tuk : une vraie mafia! Ils abusent !! En ville : Négocier négocier même râler ! 5€ pour centre ville/aéroport
  • À LP : Un gros ananas : 10 000kips (1€)
  • Un jus de fruits frais : 10 000kips
  • Avion Lao airline. Valises 20kg + en-cas et boissons compris dans le prix du billet.
  • Hôtel à Paksé : Phubachiang golf & Resort. 6/10 Scooter loués ici.
  • GH bolavens : Happy shared farm 3/10
  • GH à Tad Lo : pakeo Gh. 4/10
  • GH à Tad Lo : Fandee island 9/10
  • A Tad Lo : 3 gros ananas : 10 000 kips (1€) !
  • Une bière (650ml) 12 000 kips (1,2€). Même prix de partout.
  • Hôtel 4000 iles Don Khone : Dokchampa 4/10

Commentaires (2)

  • J’avais envoyé un commentaire mais, en retournant sur le site pour revoir les photos je m’aperçois que le commentaire n’y figure pas, j’ai du faire une fausse manip 🤔😢 . Vos photos et tes récits Gé sont de plus en plus passionnants, je les attends toujours avec grande impatience. Bonne continuation ✈️🚐🛵⛵️. Bisous de nous deux à vous trois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *