Philippines – 26 février 2020 – 9 mars 2020

Cure de plongée !

On arrive à Panglao, bourgade au sud de Bohol. L’objectif : Padi Open Water. Le premier niveau de plongée pour découvrir au maximum à 18m, les fonds marins (12m pour Mathilde). Pas très motivée au départ, je me laisse convaincre quand j’apprends le prix des baptêmes de plongée et que je comprends qu’on me tiendra toujours par la bouteille ! Non merci ! Mieux vaut savoir maîtriser ce que l’on fait ! C’est donc parti pour 7h de cours, une après midi d’exercices en piscine et 4 plongées en mer! On s’installe dans un hôtel juste en face du centre de plongée.

Le quartier devient pendant 5 jours NOTRE quartier ! On prend nos petites habitudes : boulangerie, barbecues familiaux, casseroles… : au bord de la route des familles font cuire le soir pattes, intestins, foies, ailes et cuisses de poulet. Quelques brochettes de légumes et riz. À midi ce sont plutôt des stands de casseroles avec plats cuisinés et poulets à la broche (4€ le poulet!). On se régale de ces choses simples. Et on teste toutes les petites brioches, pains au lait et autres douceurs !


Les cours théoriques pour le PADI s’enchaînent, on valide les exercices en piscine. Xavier et Mathilde font sans problème leurs 2 premières plongées en mer. Moi j’ai un souci de sinus qui me déclenche une violente douleur dans les dents. Heureusement, le lendemain tout va mieux (merci tonton JP pour tes conseils rassurants !!), l’école de plongée et Joey l’instructeur sont souples et je récupère les plongées. Le vendredi et samedi on valide notre PADI.

Sous l’eau, c’est un enchantement de couleurs, de formes, de vie. Des poissons partout (j’ai un petit faible pour les poissons-clown qui se cachent dans leurs anémones !), des coraux incroyables, la sensation de voler aussi parfois et le bonheur de partager cette nouvelle activité tous les 3.

On retrouve aussi notre ami Bernard, rencontré au Laos, quel plaisir de lui faire la bise. Et Jeremy et Océane, lyonnais et vadrouilleurs, croisés la semaine d’avant aux cascades de Siquijor. Leurs conseils sont plus que précieux pour l’Australie qu’ils connaissent bien.

Le lundi 02, après avoir bataillé avec le centre de plongée pour avoir nos papiers officiels (? attitude étrange…), on part visiter le centre de l’île, d’abord en taxi jusqu’à Loboc, puis en scooter tous les 3. Les paysages sont magnifiques, des forêts de palmiers lourds de noix de coco, des bananiers immenses, des rizières tantôt coupées et jaunes tantôt verdoyantes. La route est bonne. Parfois recouverte de riz qui sèche! Particularité de l’île : les chocolates ills. Petits dômes éparpillés et gonflés comme des muffins!

 



On s’arrête aussi sur la route dans une réserve de papillons endémiques de l’île : un grand moment de douceur.

Le lendemain matin, on va au sanctuaire de préservation des tarsiers. Minuscules primates aux yeux immenses, ils n’existent que sur 3 îles des Philippines. Le silence est de mise, la légende dit qu’ils se suicident s’il y a trop de bruit !

 

Après cette découverte très touchante, on file en bus public au bout de l’île : Anda. Xavier veut passer le niveau au dessus en plongée et sur les conseils de Joey, il prend rdv avec une équipe française installée depuis 2 ans.

Pendant qu’il plonge et fait ses cours, on fait l’école, des châteaux de sable, un peu de lessive, des parties de tarot, du snorkelling, des recherches pour la suite du voyage.

Le resort routard où on est installé est cool et au bord de la plage. Grâce au scooter (bien pourri) loué sur place, on est autonomes pour aller dîner en ville aux barbecues et/ou aux casseroles. Au marché, on s’achète des œufs et des petits pains pour nos petits dejs. Les œufs coques cuits dans notre théière /casserole achetée au Laos sont délicieux.

Un soir où la pluie tombe dru, Mathilde se fait un petit karaoke ! La reine des neiges sous titrée en anglais, chantée français !

Un autre soir, durant la plongée de nuit de Xavier, on profite du couché de soleil du bateau et on pêche au seau (sans succès)  la friture présente par millier avec Thomas, le conducteur du bateau. Quelle rigolade !

Xavier ayant réussi son Advance Open Water, on se fait une plongée tous les 3.

Il reste 4 jours avant notre vol pour Singapour. On décide d’aller sur Camiguin.  1h de bus, 2 d’attente et 3h30 de bateau, puis à nouveau 40 min de tuk tuk, et on arrive à la guest house implantée au bord de l’océan. Le clapotis des vagues berce notre séjour. Ici pas de coqs et pas de chiens qui gueulent toute la nuit. Juste les moustiques et les chants d’église.

On a deux jours pleins sur l’île. Le premier, on en fait le tour en scooter. Le sport national des Philippines est le basket. De partout des paniers (rouillés) et des terrains parfois en herbe. Il y a des matchs tout le we. On roule jusqu’au pied d’un volcan. Camiguin est l’île la plus volcanique des Philippines avec 18 volcans! Petite balade dans la jungle puis baignade, visite du sanctuaire des ´Clams’ (palourdes), et baignade aux sources d’eaux chaudes sorties des entrailles du volcan (33 degrés).

On dine dans un resto local et on découvre des spécialités : le sizzling sidig (joues, oreilles, nez de porc, bon mais gras) et en dessert le halo-halo (glace sans goût chimique).

Le lendemain, Xavier s’offre une dernière plongée tandis qu’on snorkelling. Au pied du volcan, c’est un aquarium de petits poissons multicolores, on ne sait où donner des yeux! Le bateau nous emmène ensuite sur la White Island, bande de sable au milieu de l’océan. L’eau est turquoise, chaude, transparente. Sublime.

On profite tout l’après-midi de la plage noire. Le soir en rentrant, on retourne aux sources d’eau chaudes, puis xavier se fait couper les cheveux et je me fais masser. Génial !


Lundi 9 mars. Dernier jour aux Philippines. Avant de prendre un petit vol intérieur, je vais à 8h conter dans l’école élémentaire en face de notre guesthouse. Je conte en anglais. Les enfants apprennent l’anglais dès leur plus jeune âge. Ils m’accueillent debout et me souhaitent la bienvenue à l’unisson. Mes comptines ont un franc succès. Je passe dans deux classes, et suis invitée à revenir pour conter plus longtemps quand le coronavirus aura disparu !

12h vol intérieur.

Puis de Cebu à 17h, vol pour Singapour. Au terminal 2 de Cebu, on rencontre Ben, un norvégien rigolo et généreux qui nous offre une bonne bière et des chocolats à Mathilde.


On reviendra aux Philippines !!! Ce pays est magnifique, les gens très accueillants. On sent un certain essor économique surtout lié au tourisme avec des vraies préoccupations écologiques. On ne voit que peu de plastique, il y a des poubelles  de tri, un système de ramassage des déchets. Les maisons, les églises, les écoles , les commerces, les routes, les ponts sont en béton. Le bois disparaît peu à peu des matériaux de construction. Il y a un vrai soucis du beau : les rues et jardins sont quotidiennement ratissés, tout est très fleuri.

Bref, on s’y est bien senti!!! Pays coup de cœur de notre tour d’Asie!


Charade de Mathilde

Mon premier est la traduction de ´blanc’ en anglais.

Mon deuxième est une onomatopée qui exprime une douleur quand on pince.

Mon troisième est une région de France du sud ouest où il y a des forêts de pins.

Mon tout est recouvert de sable

blanc. 🙂

Infos pratiques

  • Ferry siquijor / Bohol. Un par jour à 12h30
  • Hôtel panglao sea resort hotel. Avec piscine. Chambre simple + extra bed. 8/10
  • Centre de plongée : Haka dive ressort. En fait tout dépend des instructeurs et ils tournent beaucoup. Joey était très bien. Le centre a été souple pour mon pb de sinus mais on a été obligé d’attendre toute une journée et de mettre la pression pour avoir nos papiers officiels. Un autre centre, équation est tout proche. Nous conseillons de se rendre sur place et de visiter les 2 centres avant de faire un choix.
  • Taxi 1000 pesos pour aller à Loboc. Commandé à l’hôtel.
  • Hôtel Loboc : Michelina princess 5/10
  • Centre des papillons : Habitat
  • Centre Tarsiers : sanctuary Tarsier à sikatuna
  • Hôtel Anda : 1peace tenu par des français cools, parfois un peu bourrés mais arrangeants! 7/10. Loué motos sur place
  • Centre plongée : scuba Dive. Très pro.
  • Bateau pour Camiguin. 1/jour à 12h30
  • Guesthouse Saguda.
  • Centre plongée : black beach diver. Super!
  • Vol pour Cebu 1/j.

Comment

  • De plus en plus beau !
    Que de magnifiques expériences….bravo à Xavier pour son Advance Open Water !
    Géraldine, so you told your stories in english ! Congratulations 👍👏👏👏
    Mathilde c’est “White Island” 😉
    Bon sejour à Singapour.
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *