Dernières nouvelles

Pays Bas du 17 au 23 juin 2019.

A Amsterdam, on cultive les vélos, les façades penchées, les rues pavées, les ponts en briques, les barques en bois et les tulipes!

De partout, dans la rue, les magasins, et surtout dans le camping, cela ne sent ni le kebab ni la merguez mais … la beuh !!!! (remarque ça change !) On en respire tellement que Mathilde a entendu un canard aboyer !!! Il n’aurait pas fallu rester plus! (Et non, pas la peine de demander si on a testé par nous mêmes! La réponse est non de non! J’avais déjà testé y’a 20 ans dans cette même place et cela ne m’avait pas du tout, du tout, du tout réussi !!! 😜 )

Flâneries dans les rues.

Découverte par bateau des canaux.

Musée Maritime.

Cours d’histoire.

Dégustation (?!)

De parfaits touristes et heureux de l’être ! On est tellement bien tous les cinq que Guy et Mady décident de rester avec nous un jour de plus.

Au Pays-Bas, on cultive aussi les éoliennes et les giboulées ! On n’est pas assailli pas la chaleur (moy de 18 degrés) et on dégaine nos parapluies plus vite que Dupont & Dupond!

A l’aveuglette, on arrive à Urk, au nord est d’Amsterdam. Adorable port de pêche implanté dans une région inscrite au patrimoine mondial de l’unesco. Les bateaux sont en bois et bigarrés.

Guy et Mady nous disent bye-bye après avoir dégusté des fish and chips hors pair ! (Enfin, pour ceux qui la connaissent, Mady a quand même tordu le nez!).

Nous voilà tous les trois. Premier bain de mer pour Xavier (l’eau est chaude, si! si!), barbotage pour Mathilde, et moi, je bade.

Et quand on a besoin de se débarbouiller, qu’est-ce que l’on trouve sur le chemin? Un super savon Gaia!

De sauts de puce en sauts de puce, nous avons suivi la digue du nord. C’est beau ce plat pays!

Profite de l’instant présent.

Vers les plats pays. 11 juin – 18 juin 2019

Belgique, Pays Bas

Notre Grande Charlotte est en examens. Pas la peine d’arriver trop tôt dans la cité Bruxelloise. Et puis on s’est dit qu’on ne faisait pas plus de 3h de Camion par jour. 

Premier stop à l’Abbaye de Cluny (71), du moins ce qu’il en reste! Cette première excursion est une vraie décompression ! J’ai l’impression d’être un ballon de baudruche qui se dégonfle tout doucement (et sans bruit !!).

Deuxième stop à Verdun (55). Très beau mémorial de la guerre 14-18. Mais le plus marquant c’est la nécropole… Plus 16 000 soldats enterrés, 16 000 croix alignées. 16 000, c’est un nombre colossal, inimaginable, invraisemblable… Difficile de se rendre compte… Sauf en voyant les rangées de croix, en lisant les prénoms et noms des gars…

Mathilde me dit « Maman, c’est triste. » No comment…

On passe la frontière. Belgique ! Les postes frontières sont morts. Il ne reste que des cahutes décrépies et des vieilles barrières pour se rappeler et expliquer aux enfants. 

Bruxelles. Sa grande place, ses friteries, ses gaufres, sa bonne humeur, son musée de la BD et sa … pluie. Accessoire indispensable : le parapluie ! Qu’importe! On retrouve Charlotte. Bonheur. 

Samedi, on roule vers Buggenhout, au nord de Bruxelles. Les parents de Dominica, la coloc de Charlotte nous ont invité à un barbecue. Ils sont Polonais. Belle soirée de multilingues ! (j’ai un e-x-c-e-l-l-e-n-t niveau en Polonais ! Ah! Ah! )

Pays Bas. Tiens, les frontières sont tellement mortes qu’on n’a même pas vu celle-ci! Par contre, premier bac du Camion !

Sud de Rotterdam : les magnifiques moulins de Kinderdjik. C’est tellement beau qu’on a fait 13 456 pas sans même s’en rendre compte !

Gouda. Charmante cité et délicieux fromages! On se régale.

Nous voilà à Amsterdam pour 3 jours.

On est cools. Le rythme change spontanément. le soleil se couche plus tard, on traîne un peu plus, on se lève bien après le chant du coq. Mathilde travaille pendant les trajets avec application.

C’est un vrai plaisir d’être avec Guy & Mady. On rit, on joue, on marche, on flâne, on bière, on observe, on partage, on trottinette! 

On est très contents de tous nos aménagements dans le Camion. On dort comme des bébés. On profite. 

Happiness !

Larguez les amarres, mettez les voiles, lâchez les freins, appuyez sur la pédale, attachez vos ceintures, mettez le turbo, souquez ferme. Start! Feu! Go! Partez Pourat!

Première grosse étape : Bruxelles ! (prononcer Brussels)

Ça se dit « voyage pluvieux, voyage heureux ?? »

On vous embrasse !