Singapour – 09 mars 2020 – 12 mars 2020

Forêts de buildings !

Sans encombre, on arrive à Singapour le lundi à 22h30. Désinfection des mains, température, immigration, valises, grab et nous voilà chez Laura qui nous accueille  dans son super appartement à 15 min de l’aéroport. Laura est la jeune et dynamique fondatrice de l’école maternelle « Les Petits Gaulois ». Structure privée, Laura ne subit pas la psychose coronavirus et gère avec intelligence ma venue pour conter.

La journée du mardi est consacrée aux histoires. Je raconte dans les quatre classes de 2 ans à 6 ans. Quel bonheur ces frimousses de toutes les couleurs épanouies !

Vers 17h, on part, sous les bons conseils de Laura et Juliette (la sous-directrice), à la découverte de cette cité de buildings !

Singapour c’est un autre monde…. Disparus les chiens galeux vautrés sur la chaussée, les cops cocoricotant sans cesse, les feux de plastique et/ou de feuilles, les échoppes branlantes remplies de paquets de chips, les barbecues fumants sur le bord de la route, les palmiers gigantesques, les odeurs de poissons ou d’urine, les tuk-tuk et motos bringuebalants, les gosses courant nus et criant ´hello’, les cris des cochons qu’on égorge, les karaokes tonitruants, les trottoirs en terre, les hamacs se balançant doucement….

À Singapour, tout est clean, propre, organisé, connecté, vitré, argenté, caché, démesuré, climatisé…


De la rue, on ne voit que les forêts de buildings. Il faut entrer à l’intérieur (température + désinfectant main obligatoire) pour découvrir les magasins et restaurants.

Mathilde fait une cure d’escalators, la wifi est partout ainsi que des toilettes nickel.

Chaque building a sa particularité : une fontaine, un arbre, des canapés à l’accueil et même un ruisseau et des barques!

On découvre avec émerveillement le son et lumières au Marina Parc. Les arbres design végétalisés sont à l’honneur.

Puis on déambule dans le grand hôtel. 57 étages, trois tours, la forme d’un bateau et la piscine la plus haute du mode (accessible que pour les clients de l’hôte, à min 350€/nuit….)! Galeries commerçantes de luxe, merveilles architecturales de la baie, lumières omniprésentes, c’est magnifique ! On adore!


On aime moins le prix des restaurants … on trouve un food-court. Autour d’un ensemble de tables et chaises, chacun peut choisir son plat : indien ou thaï ou chinois….

Après 15km de marche, on rentre épuisés mais émerveillés chez Laura partie en vadrouille à… Perth !

Mercredi 11 mars. 10h30. Il fait déjà au moins 30 degrés. Chaleur et humidité mais heureusement pour nous, le ciel est voilé et le soleil ne nous brûle pas. En métro (impeccable !), on va au quartier des affaires.

Laura nous a dit de ne pas manquer la sortie à midi pile des fourmis-costards-cravates! C’est vrai que c’est drôle ce flux de gens pantalons sombres et chemises bleues-blanches….!


Singapour est une ville chère où la finance est maître. Scolariser un enfant coûte un bras (env 1500€/mois), se loger 2 bras (je vous laisse faire le calcul !), il faut des assurances santé hors de prix car le moindre rdv docteur est à 3 chiffres…. Bref un hamburger à 16$SG (11€) c’est pas cher ici. Mais la transition est rude : aux Philippines, on mangeait pour 7€ à 3! On s’offre quand même une glace!

Pas après pas, on arrive au quartier chinois. Là aussi les échoppes sont dans les immeubles climatisés (on apprécie !). On tombe par hasard sur le street food chinois. Là les tarifs sont bien différents (ouf!) et on se régale une dernière fois de riz, poulet, légumes à la sauce asiatique.


On marche tout l’après-midi en admirant cet univers urbain. Le dîner du soir c’est McDo et il est bon (oui! oui!). Les employés sont adorables, ils nous donnent des bons plans dans la ville et remplissent nos barquettes de frites ! Encore une preuve de la gentillesse du peuple asiatique.

21h, après presque 20km à pied, on rentre fourbus. On se délasse dans la piscine du condo (immeuble) et dodo !

Jeudi, départ à 9h pour Perth ! Australie… ça fait rêver…. À l’aéroport, plus personne derrière les comptoirs… Que des ordinateurs pour scanner passeports et empreintes de doigts…


Charade de Mathilde

Mon premier est la neuvième lettre de l’alphabet.

Mon deuxième est une onomatopée du cri de la vache.

Mon troisième est la couleur du ciel et de la mer.

(Espace)

Mon quatrième est le résultat de 3 moins 1.

(Espace)

Mon cinquième est une partie du corps  qui sert à allaiter les bébés.

Mon sixième est un synonyme de ´garçon’ en langage familier.

Mon septième est la traduction du mot ´pauvre´en anglais.

Mon tout est gigantesque.

Infos pratiques

  • grab pour suppléer aux taxis.
  • Métro : après avoir éditer un billet on peut s’en resservir pour d’autres trajets. Gain de 0.10/trajet. On n’a pas pris le pass journalier, on a beaucoup marché.
  • Son et lumières gratuit à 19h45 marina parc
  • Pour monter au 57 ieme étage tour 1, on y est passé tard le soir (22h30/23h) et on a pu voir la vue gratuitement. Sinon, il faut prendre un billet (25$!)
  • Manger bon et pas cher : Chinatown

Commentaires (2)

  • Namaste. Aaaaah les immeubles asiatiques qui lorsqu’ils se mettent à être beaux sont splendides, étonnants. Vos photos sont toujours magnifiques. Vous nous faîtes rêver et fantasmer. On adore vos selfies à trois. Et maintenant, Hello l’Australie. Ici, je veux dire en France, les bourgeons bourgeonnent, les fleurs fleurissent et les oiseaux chantent, les angoissés angoissent et les autres attendent tranquillement que les virus passent et trépassent.. bref, chacun fait son boulot! a bientôt le plaisir de te lire Géraldine. Bisous au trio incroyablement curieux, volontaire et chanceux ! Même si la chance vous vous l’êtes construite. Nous deux

  • Rien à ajouter au commentaire précédent, il a vraiment tout dit et de très belle façon. Continuez à nous faire rêver ! Bises de nous deux à vous trois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *