Estonie – 08 septembre – 15 septembre 2019

Tallinn – Trouvailles et retrouvailles bis!

Tallinn, 21h30. On débarque. Le paquebot était énorme et sa gueule engloutissant camions, voitures et camping-car gigantesque !

Tallinn est lumineuse. On remplit les bouteilles de gaz (LPG, inexistant en Finlande), on fait le plein d’eau, un repérage à l’aéroport et on attend Charlotte en observant du coin de l’œil quelques alcolos bien imbibés.

23h30… Notre Belle Grande!

Lundi matin, Mathilde vient me voir : « Maman, j’ai un truc qui coule de l’oreille… » Ah, ben oui, c’est du sang… 🙁 La matinée est consacrée à la découverte de l’hôpital pour enfants de Tallinn. Verdict : très bien et le tympan percé, gouttes et antibiotiques. Mathilde n’a pas mal et semble ne pas avoir perdu l’audition.

On se balade ensuite dans le centre-ville avant de prendre la direction du nord de Tallinn invités chez Olga et Priit Pärn, tous deux artistes de renom dans la peinture, l’illustration et les films d’animation. Avec Olga, c’est une longue histoire : je l’ai rencontrée à Valence (26) en 2001. Elle faisait une formation à l’école d’arts de la Poudrière. Elle s’est beaucoup occupée de Charlotte petite et est l’auteur de toutes les illustrations de mon univers de conteuse (site, Cd, affiches, plaquettes….) et de notre magnifique logo/dessin Pouratlefaire! Ce sont de belles retrouvailles car si on travaille depuis longtemps ensemble, on ne s’est pas revues depuis… 15 ans!

On est accueillis comme des rois, la soirée est magique et joyeuse !

Mardi. Quelques rayons de soleil. On arpente la vieille ville, pavé par pavé. On découvre les tartes au fromage ‘hatsapuri’ et les raviolis ‘kibaki’, bons ! Peut être un poil roboratif…? Le soir, on teste une taverne-cave et les bières locales.

Mercredi. Musée maritime. Fait un temps affreux! Non, un temps parfait pour un musée! On visite un brise-glace, des bateaux de guerre, un sous-marin ; on se prend quelques instants pour des officiers de marine ou petits mousses ; on imagine les mots cachés dans des bouteilles à la mer…. Bref, on recommande vivement cet espace riche et hyper design !

Le brise glace, vue d’ensemble et vue de ses entrailles !

Bateaux de guerre.

Le sous marin.

Bouteilles et mots (doux?)

Jeudi. Contes et emplettes. Le matin, RDV pour moi à l’Institut Français. Je conte pour un groupe d’environ 50 ados de 12 à 15 ans. L’équipe de l’Institut est super et c’est bien agréable d’échanger nos expériences.

L’après-midi, on flâne en famille, on fait quelques achats (un sac pour la grande et un joli mouton pour ma future création, il est tout doux, j’adore!) et on emmène Charlotte à l’aéroport. C’était bon, court, intense… What better ? Longer!

Le soir, invités par Virginie de l’Institut Français, on profite d’une french-rencontre très sympathique dans un café branché de Tallinn. Incroyable : on comprend tout ce que les gens disent !!!?

Vendredi. Il pleut. Je raconte à l’école européenne de Tallinn. Pour les maternelles et pour les ados. Encore un bon moment de partage. Les jeunes parlent tous anglais couramment. Une de mes histoires de Nassreddin est traduite en direct par une jeune canadienne. Joli cadeau !

Fin de journée, on reprend la route après 5 jours à Tallinn.

C’est une ville sympa. Néanmoins, ses commerçants mériteraient d’être plus agréables. Arracher un sourire est un tour de passe-passe, se faire servir avec amabilité au resto-café-kiosque, un tour de magie, recevoir un ‘bonjour‘ en retour du nôtre, un tour de force…

Charade de Mathilde :

Mon premier est une note de musique.

Mon deuxième est une boisson que l’on boit à 16h.

Mon troisième est un mois où on fait ce qu’il nous plaît.

Mon quatrième est le verbe dire conjuguer à la première personne du singulier.

Mon cinquième est une voyelle avec un accent aigu.

Mon sixième est un synonyme de vallée.

Mon tout représente Tallinn.

Comment

  • Mathilde
    Si
    Thé
    Mai
    Dis
    É
    Val.
    Bravo Mathilde ,
    De plus en plus sophistiqué :
    Cité médiévale.

    J’adore les petits marins !
    Je n’ai pas reçu sur mon mail cet épisode, je pense que je ne suis pas la seule.
    Je l’ai lu et réponds sur. L’adresse de guy
    Super.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *